GTNO MSSS

Abus des personnes âgées

 

Les personnes âgées sont particulièrement vulnérables à l'abus, parce que souvent, elles dépendent des autres, incluant des membres de la famille ou des fournisseurs de soins, pour l'aide et l'appui aux activités quotidiennes. De même, les expériences d'abus d'une personne âgée peuvent se rapporter à leurs arrangements de vie (elles peuvent vivre seules, avec des membres de la famille ou autres, ou dans une institution).

L'abus des personnes âgées peut prendre la forme d'abus physique, sexuel, psychologique ou émotif ou financier, ou de la négligence.


Signes qu'une personne âgée est victime d'abus

  • Elles peuvent sembler avoir été battues.
  • Elles peuvent avoir des coupures, des blessures, des lésions, des os cassés ou autres blessures qu'elles prétendent ne pas avoir. Elles peuvent inventer des histoires sur la façon dont elles se sont blessées. 
  • Elles peuvent sembler apeurées ou inconfortables autour de certaines personnes. 
  • Elles peuvent être exclues des réunions de famille. 
  • Elles peuvent toujours être à la maison ou dans leur chambre, soit parce que personne ne les aide à se déplacer, soit parce que quelqu'un ne les laisse pas sortir. 
  • Leur argent semble disparaître. 
  • Leur habitation n'est pas entretenue et leurs factures ne sont pas payées. 
  • Elles peuvent sembler amaigries pour ne pas avoir assez mangé, ou elles peuvent avoir l'air malades parce qu'elles n'ont pas les aliments dont elles ont besoin. 
  • Elles peuvent sembler vraiment fatiguées parce qu'elles ne peuvent pas dormir la nuit, ou sembler dormir tout le temps, parce qu'elles sont malades ou fatiguées. 
  • Elles peuvent ne pas être capables de demeurer propres et leurs vêtements peuvent être sales ou usés. 
  • Elles peuvent ne pas prendre leurs médicaments.

Que pouvez-vous faire pour aider?

  • Encouragez la personne à prévenir un représentant de santé communautaire, des services sociaux, un ami ou un membre de la GRC. 
  • Appelez une des lignes d'écoute téléphoniques des TNO, des Services d'aide aux victimes ou des refuges contre la violence familiale pour obtenir de l'aide. 
  • Assurez-vous que les personnes âgées de votre famille et de votre communauté ne sont pas seules. 
  • Écoutez ce que les personnes âgées ont à dire.
  • Vérifiez si tout va bien, et aidez-les quand elles en ont besoin. 
  • Organisez une rencontre communautaire pour parler de l'aide à donner aux personnes âgées.
  • Quand il y a des élections dans votre communauté, votre région ou aux TNO, appuyez les candidats qui travaillent fort pour mettre un frein à la violence familiale.
  • Si vous êtes une personne âgée victime d'abus, n'ayez pas peur et ne soyez pas gênée de demander de l'aide. 
  • Souvenez-vous : vous n'êtes pas seul.

Je suis une personne âgée. Comment puis-je me protéger?

  • Demeurez active et en santé. Si vous pouvez vous déplacer, allez marcher, allez aux rencontres et faire vos courses autant que vous le pouvez. Pourvu que vous êtes à l'aise de le faire, assurez-vous de faire de l'exercice et de prendre l'air tous les jours. 
  • Demeurez en contact avec vos amis. C'est important d'avoir des gens avec qui parler. Voyez vos amis aussi souvent que vous le pouvez. Point n'est besoin d'avoir quelque chose de spécial à faire; il suffit de prendre un café et de jaser. Et souvenez-vous que rire est bon pour vous.
  • Ayez votre propre téléphone et occupez-vous vous-même de votre courrier. 
  • Soyez en contrôle de votre santé. Si vous devez prendre des médicaments, sachez ce que c'est et pourquoi vous devez les prendre. Ne vous gênez pas pour poser beaucoup de questions à l'infirmière. Si vous avez besoin de quelqu'un pour interpréter, assurez-vous que cette personne sait à quel point c'est important pour vous de comprendre tout ce que l'infirmière a à dire. 
  • Soyez en contrôle de votre argent. Si vous avez quelqu'un qui vous aide avec vos relevés, organisez-vous pour avoir quelqu'un qui peut vous expliquer ce qu'ils signifient si vous ne comprenez pas. 
  • Sachez qui appeler. Il y a bien des gens qui peuvent vous aider si quelqu'un vous menace ou vous traite mal. vous pouvez appeler sans frais la ligne d'information pour les personnes âgées dans les situations non urgentes, au 1 800 661-0878. Cela pourrait vous aider de parler à votre infirmière, à un agent de la GRC ou à quelqu'un de votre église ou un ami en qui vous avez confiance.

Pourquoi les personnes âgées ne disent-elles pas à quelqu'un qu'elles sont victimes d'abus?

Les personnes âgées qui sont victimes d'abus peuvent ne pas le dire parce que :

  • elles ont peur, sont gênées, ont honte ou se sentent seules;
  • elles ont l'impression d'être abusées par leur propre faute;
  • elles ne veulent pas que la personne qui les abuse soit dans le trouble;
  • elles ont peur d'empirer l'abus en le disant; 
  • elles pensent que la violence c'est normal ou OK;
  • elles craignent le commérage des gens;
  • elles ne parlent pas la même langue que l'infirmière ou que l'agent de la GRC;
  • elles ne communiquent mal en raison d'un handicap; 
  • elles ont peur que les gens pensent qu'elles mentent; 
  • elles ne veulent pas que des étrangers interviennent;
  • elles ne savent pas à qui parler.