GTNO MSSS

Questions fréquemment posées (Ressources en matière de violence familiale)

 

À quoi ressemble la vie dans un refuge?

Dans un refuge, tout le monde partage la vie : vous, les travailleuses et les autres personnes qui sont là pour fuir la violence familiale. Vous cuisinez, nettoyez et faites votre propre lessive. Vous aidez à garder le refuge propre et confortable.

Vous aurez probablement une chambre pour vous et vos enfants. Vous pourriez avoir à partager une chambre avec une autre femme si le refuge est complet ou s'il y a une urgence. Le plus petit refuge des TNO peut abriter 4 personnes, et le plus grand, 12 personnes.

Si vous avez un emploi et que vous pouvez aller travailler en toute sécurité, vous pouvez aller travailler si vous le voulez.

Plusieurs refuges organisent un moment, chaque jour, pour réunir les personnes et parler, et en apprendre sur la violence familiale. Les refuges travaillent souvent avec d'autres groupes communautaires. Ensemble, ils peuvent vous aider avec différentes choses, comme le soutien du revenu, les services d'aide aux victimes, l'habitation, les groupes de soutien, ou du counselling. Certains refuges ont des programmes pour les enfants également, mais les mères sont responsables des soins à leurs enfants pendant qu'elles habitent un refuge.

 

Comment obtenir une chambre dans un refuge?

Chaque refuge a une ligne d'intervention en cas de crise ou une ligne d'affaires où les femmes peuvent appeler. Une conseillère vous parlera et s'occupera de votre situation et de vos besoins. Si vous avez besoin d'une chambre au refuge, la conseillère travaillera avec vous pour déterminer la meilleure façon pour vous de vous rendre au refuge.

 

Comment savoir si votre relation est positive/saine?

Est-ce que vous et votre partenaire...

  • vous écoutez l'un l'autre? 
  • considérez les émotions et les idées de l'autre? 
  • appréciez passer du temps ensemble? 
  • vous rappelez les petites choses qui sont importantes pour vous? 
  • laissez l'autre être premier à l'occasion? 
  • vous accordez de la valeur et prenez soin de vous? 
  • respectez la culture de l'un et de l'autre? 
  • avez confiance dans l'autre? 
  • avez tous deux votre mot à dire dans les décisions à prendre? 
  • vous encouragez l'un l'autre à passer du temps avec les autres? 

Si vous avez répondu oui à toutes ces questions, il y a de bonnes chances que votre relation soit saine. Si vous avez répondu quelquefois à ces questions, il est possible que certains domaines de votre relation soient malsaines.

 

Comment savoir si vous êtes abusé dans une relation?

Est-ce que votre partenaire :

  • ignore vos émotions et ce que vous voulez? 
  • vous traite de tous les noms, vous rabaisse et vous ridiculise à propos de choses importantes pour vous? 
  • ne garde pas les secrets? 
  • vous ignore ou prétend ne pas vous entendre? 
  • agit de façon plus amicale quand vous êtes seul que lorsque ses amis sont autour? 
  • vous éloigne de vos amis ou les rabaisse? 
  • contrôle vos allées et venues et ce que vous faites? 
  • menace de vous prendre vos enfants? 
  • boude quand vous ne faites pas ce qu'il veut? 
  • menace de suicider? 
  • vous incite ou vous presse à faire des choses qui vous mettent mal à l'aise? 
  • vous blâme pour son comportement et autres choses? 
  • fait preuve de colère, de menaces ou de violence pour avoir ce qu'il veut? 
  • vous frappe, vous pousse, vous étrangle, vous donne des coups de pied ou vous brûle, vous tire les cheveux, vous menace avec une arme ou vous tire des objets? 
  • vous force à boire de l'alcool, à prendre des drogues ou à manger des choses que vous ne voulez pas? 
  • vous rabaisse, et prétend ensuite qu'il blaguait? 
  • vous force à avoir des relations sexuelles quand vous ne voulez pas ou s'adonne à des activités sexuelles quand vous ne désirez pas? 
  • vous accuse d'avoir une liaison avec d'autres hommes ou femmes? 
  • brise ou menace de briser, de casser, de jeter ou de donner vos choses sans le demander? 
  • essaie d'avoir un contrôle sur votre façon de vous habiller ou sur votre allure? 
  • menace de blesser ou de tuer vos animaux domestiques? 

Si vous avez répondu oui à l'une ou l'autre de ces questions, vous êtes peut-être victime d'abus par une personne qui prétend vous aimer.

 

En quoi consiste un plan de sécurité?

Un plan de sécurité c'est un plan qui vous aide à réduire les risques auxquels vous et vos enfants faites face. Si vous êtes victime d'abus, vous avez probablement un plan de sécurité auquel vous pensez. Vous avez déjà appris comment vous protéger, vous et vos enfants, et savez ce qu'il faut dire et ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut pas dire et qu'il ne faut pas faire.

 

Est-ce que je dois suivre les programmes offerts?

Il faut se souvenir de venir dans un refuge si vous pouvez faire vos propres choix et prendre des décisions. Au cours du processus, une travailleuse vous expliquera les programmes qui vous sont offerts. C'est à vous de décider si vous voulez les suivre ou pas.

 

Est-ce que je serai en sécurité dans un refuge?

Bien des choses aident à ce que les gens soient en sécurité dans un refuge. Les travailleuses dans un refuge sont là 24 heures par jour. La plupart des refuges ont des caméras sur les portes. Les portes sont fermées à clé en tout temps.

Les gens ne peuvent entrer, à moins qu'une travailleuse du refuge ne les laisse entrer. Les hommes n'ont pas le droit d'aller à l'endroit où habitent les femmes et les enfants. La GRC répond rapidement s'il y a des problèmes dans un refuge.

 

Est-ce que l'abus affecte mes enfants?

Vos enfants sont probablement bien plus conscients de l'abus que vous ne le croyez. La violence familiale affecte tout le monde : les lieux de travail, les écoles et les enfants de nos communautés. La recherche démontre que les garçons qui sont témoins de violence deviennent souvent plus hostiles et agressifs, alors que les filles deviennent déprimées, angoissées et peuvent éprouver des douleurs physiques.

 

Est-ce que mes enfants peuvent aller à l'école pendant qu'ils restent dans un refuge?

Oui, S'il y a un refuge dans votre communauté, vos enfants peuvent continuer d'aller à la même école. Si vous restez dans un refuge à l'extérieur de votre communauté de résidence, une travailleuse vous aidera, vous et vos enfants, à trouver une école pour que ces derniers puissent continuer d'aller à l'école.

 

Est-ce que mes enfants peuvent rester avec moi au refuge?

Oui, vos enfants peuvent rester au refuge. La violence familiale a des impacts sur les femmes et leurs enfants. Il y a cependant une exception. Si votre garçon a 16 ans ou plus, il ne peut pas rester au refuge. Par contre, les travailleuses dans les refuges chercheront d'autres options pour lui. La plupart des refuges aux TNO ont une programmation spéciale qui fonctionne avec les enfants qui ont été témoins de violence.

 

Est-ce que mes enfants peuvent rester dans ma chambre avec moi?

Bien sûr! Quand vous appelez le refuge et demandez d'aller rester, une travailleuse vous demandera si vous avez des enfants et combien. S'il y a de la place au refuge pour vous et vos enfants, la travailleuse s'assurera que la chambre est suffisamment grande pour que vous puissiez tous y rester ensemble. Il y a des berceaux pour les poupons et des chaises hautes. Par contre, les garçons de 16 ans et plus n'ont pas le droit de rester au refuge.

 

Est-ce que mon animal domestique peut rester au refuge?

Malheureusement, les animaux domestiques ne sont pas admis dans les refuges. Par contre, les travailleuses du refuge sont d'accord pour discuter avec vous des options qui s'offrent à vous, comme aller porter votre animal domestique à la Société de protection des animaux, ou chez un ami fiable qui peut le garder. Même si vous êtes inquiète de la sécurité de votre animal domestique, la chose la plus importante à vous préoccuper est de votre propre sécurité et de celle de vos enfants.

 

Est-ce qu'il y a des services de garde pour mes enfants pendant que je me rends à mes rendez-vous?

Dans la plupart des refuges, il y a des services de garde pour que vous puissiez vous rendre à vos rendez-vous. Chaque refuge offre des choses ou des périodes différentes en matière de services de garde. Une fois que vous êtes au refuge, une conseillère vous expliquera les services de garde offerts, les périodes offertes et comment vous pouvez vous inscrire.

 

Et si je ne veux pas rester au refuge, mais que j'ai besoin de parler à quelqu'un. Est-ce que je peux appeler le refuge?

Oui. Tous les refuges des TNO ont une ligne d'intervention en cas de crise disponible 24 heures par jour, sept jours par semaine. Même si vous n'êtes pas en crise, ou que vous ne voulez pas venir au refuge, mais avez besoin de parler à quelqu'un de votre situation, vous pouvez tout de même appeler. Les employés du refuge sont là pour aider les femmes qui sont en crise, qui ont besoin d'aide ou d'information. C'est difficile de laisser une situation abusive et peut susciter des sentiments de peur. Plusieurs femmes appellent et parlent à une conseillère plusieurs fois avant de décider de venir au refuge. Certaines femmes continuent d'appeler le refuge pour recevoir de l'aide et ne viennent jamais au refuge pour y rester. Les refuges sont disponibles pour travailler avec les femmes qui veulent discuter de leurs options.

 

Et si le refuge est complet?

Si votre refuge local est complet, une conseillère travaillera avec vous pour vous trouver une chambre dans un autre refuge qui n'est pas complet ou pour vous trouver un autre endroit sûr pour vous et vos enfants.

 

Où y a-t-il des refuges aux TNO?

Il y a 5 refuges aux TNO : Yellowknife, Hay River, Fort Smith, Inuvik et Tuktoyaktuk.

 

Pendant combien de temps puis-je rester au refuge?

Même si cela varie d'un refuge à l'autre, la durée moyenne de séjour est de 6 semaines. Certaines femmes ne restent que quelques jours, d'autres femmes restent pendant six semaines. La durée du séjour dépend des besoins d'une femme et les choix qu'elle décide de faire.

 

Pourquoi les abuseurs abusent-ils?

L'abus est un choix, et les abuseurs savent ce qu'ils veulent. Les abuseurs peuvent manquer de contrôle sur leur propre vie et ainsi, tenter de contrôler un partenaire pour mieux se sentir. La colère et la violence peuvent sembler une façon normale d'exprimer la frustration, si l'abuseur a déjà été une victime.

 

Pourquoi les ados ne demandent pas d'aide?

Avec la peur, l'inquiétude, une pauvre estime de soi et tous les autres facteurs qui empêchent les gens qui sont abusés de s'en sortir, les jeunes font face à d'autres barrières :

Pression des pairs :Si les autres amis ont des fréquentations, ils peuvent avoir l'impression que faire l'objet d'abus, c'est mieux que d'être seul.
 
Manque de contrôle:Les jeunes essaient d'atteindre l'indépendance dans leur vie. S'ils demandent de l'aide, ils peuvent craindre que leurs parents ou les adultes prennent le contrôle et des décisions pour eux.
 
Mauvaise information :Souvent, les jeunes obtiennent une grande partie de leurs informations des autres jeunes. Souvent, ils n'ont pas l'information qu'il leur faut pour prendre la décision de briser la relation.
 
Manque de ressources :Plusieurs services ne peuvent pas aider les jeunes de moins de 18 ans; plusieurs adultes ne savent pas comment aider.

Pourquoi les victimes restent-elles chez elle?

Les victimes peuvent rester chez elles pour les raisons suivantes :

  • Par amour - des sentiments profonds pour l'abuseur, et la croyance que la relation n'est pas si mauvaise que ça. 
  • Par espoir - penser que les choses vont changer et s'améliorer. 
  • À cause de promesses - les abuseurs promettent que leur comportement ne se reproduira plus jamais. 
  • Par culpabilité- les abuseurs peuvent blâmer la victime, comme si c'était la faute de cette dernière. 
  • En raison d'une pauvre estime de soi - une victime peut avoir l'impression qu'elle ne peut faire mieux. 
  • Par peur - crainte que les menaces ne se concrétisent.

Puis-je travailler pendant que j'habite au refuge?

Bien sûr.

 

Que faire si je dois aller dans un refuge?

Appelez d'abord si vous pouvez. Si c'est une urgence, rendez-vous au refuge ou à la GRC. Quand vous allez dans un refuge, apportez certaines choses comme des vêtements, les jouets favoris de vos enfants, si vous les avez, une pièce d'identité et autres papiers légaux et bancaires dont vous aurez besoin.

Votre communauté peut ne pas avoir un refuge ou le refuge est peut-être complet. Si cela est le cas, allez voir un travailleur social. Il vous aidera à trouver un endroit sécuritaire où aller.

 

Que se passe-t-il quand je quitte un refuge?

Avant que vous ne partiez, les travailleuses sociales s'assureront que vous avez un plan de sécurité. Ce genre de plan aide à vous préparer et vous protège de violence future ou qui perdure. Les services sociaux, les travailleuses dans les refuges et autres groupes communautaires offrent de l'aide continue et du soutien s'ils le peuvent.

 

Quelles sont les principales sortes d'abus?

Il existe toutes sortes d'abus que les gens peuvent subir, incluant l'abus physique, sexuel, psychologiquel/émotif, financier et la négligence.

Abus physique:
L'abus physique comprend tout geste physique visant à contrôler, blesser ou infliger une douleur physique à une autre personne. L'abus physique peut consister en un seul incident ou il peut se manifester à répétition. Les comportements peuvent aller de cracher sur quelqu'un jusqu'au meurtre.

Abus sexuel:
L'abus sexuel et l'exploitation comprennent toutes sortes d'agressions sexuelles et d'exploitation sexuelles. Le fait de forcer quelqu'un à participer à une activité sexuelle non désirée, non sécuritaire ou dégradante, ou d'utiliser le ridicule ou d'autres tactiques pour tenter de dénigrer, de contrôler ou de limiter la liberté et les choix d'une personne sont tous là des abus sexuels.

Abus psychologique/émotif:
L'abus psychologique/émotif est un genre d'abus qui affecte l'esprit plutôt que le corps. Il peut user systématiquement la confiance en soi de la victime, le sens de la valeur de soi et la confiance dans ses propres perceptions et l'image de soi. Cela peut comprendre toutes sortes de choses allant de l'abus verbal et la critique constante à des tactiques plus subtiles, comme l'intimidation, la manipulation. L'abus peut se faire par la critique et par l'intimidation, ou sous forme de guidance, d'enseignement ou de conseils. Quelle que soit la forme spécifique que prend l'abus, les effets négatifs sur l'image de soi de la victime sont indéniables.

Abus financiers:
L'abus financier comporte le fait de forcer la victime à être dépendante financièrement de l'abuseur, en coupant ses accès à l'argent et à l'information financière et en contrôlant tout.

Négligence:
La négligence comprend le fait d'omettre (intentionnellement ou pas) de prendre soin ou de répondre aux besoins des personnes à charge et de ne pas répondre à ses propres besoins.

Quels sont les effet de l'abus sur les victimes?

Les effets de l'abus peuvent comprendre ce qui suit :

  • la dépression et des pensées suicidaires; 
  • des troubles de l'alimentation et une perte de poids dangereuse; 
  • l'abus d'alcool et de drogues; 
  • des problèmes médicaux; 
  • un traumatisme émotif et psychologique; 
  • une incapacité à réussir à l'école ou au travail; et 
  • un trouble de stress post-traumatique.

Quels sont les effets de l'abus sur l'abuseur?

Les effets de l'abus sur l'abuseur peuvent comprendre :

  • l'aliénation des amis et de la famille; 
  • la perte du respect des pairs; 
  • la solitude; 
  • l'expulsion de l'école; 
  • la perte d'un emploi; et 
  • le fait d'avoir un dossier criminel.

Qu'est-ce que je devrais prendre avec moi au refuge?

La chose la plus importante, quand vous fuyez une relation violente, est votre sécurité et la sécurité de vos enfants. Si vous avez le temps d'emballer des choses personnelles avant de vous rendre dans un refuge, essayez d'apporter ce qui suit avec vous :

  • les bijoux; 
  • les papiers de divorce/de la séparation; 
  • le bail/, l'hypothèque, les papiers officiels; 
  • les papiers d'assurance; 
  • une identification personnelle; 
  • les papiers et documents concernant l'ordonnance de protection; 
  • votre carte d'assurance sociale 
  • les papiers concernant l'école et les vaccins;
  • les clés (de la maison, de la voiture, du bureau); 
  • les médicaments;
  • les certificats de naissance des enfants; 
  • votre certificat de naissance; 
  • les papiers d'immigration;
  • de l'argent;
  • les cartes de crédit; 
  • le permis de conduire et l'immatriculation; 
  • le passeport;
  • les dossiers médicaux de tous les membres de la famille; 
  • les carnets bancaires; 
  • les jouets et couvertures favoris des enfants; 
  • les objets de valeur sentimentale; 
  • les photos

Qu'est-ce qu'un refuge?

Un refuge est un endroit sécuritaire pour les gens qui sont victimes de violence familiale. Aux TNO, il existe cinq refuges disponibles pour les femmes et les enfants.

Quand vous restez dans un refuge, vous recevez un logement, de la nourriture, de l'information et du soutien d'urgence pendant 6 semaines ou plus. Vous n'avez pas à payer pour rester dans un refuge. Le GTNO finance nos refuges par le biais des administrations des services de santé et des services sociaux et des groupes communautaires qui les opèrent.

 

Qui paye pour mon séjour au refuge?

Les refuges aux TNO reçoivent du financement du gouvernement. Ils font aussi des levées de fonds dans leurs communautés pour couvrir les coûts. Vous et vos enfants n'avez pas à défrayer de coûts associés à votre séjour au refuge.

 

Qui s'occupe de mon transport dans la communauté si je n'habite pas un refuge?

Chaque administration des services de santé et des services sociaux a du financement pour la violence familiale qui couvre les frais de transport pour les femmes et les enfants qui veulent aller dans un refuge, quand il n'y a pas de refuge dans leur communauté. Pour avoir accès à du financement pour le transport, la femme devra parler au travailleur social de sa communauté, qui pourra prendre des arrangements pour un transport sécuritaire pour la femme et les enfants dans un refuge.

 

Qui travaille au refuge?

Des femmes ayant eu une formation dans le domaine de la violence familiale travaillent dans les refuges. Les conseillères viennent de différents domaines et ont divers degrés d'éducation. Par contre, chaque conseillère travaille au refuge parce qu'elle veut aider d'autres femmes et des enfants qui sont victimes de violence dans leur vie.